Passer au contenu

L'histoire de Richard Mille

L'histoire de Richard Mille

Deux décennies seulement se sont écoulées depuis la création de Richard Mille. Mais cela ne l'empêche pas de gravir rapidement les échelons des montres de luxe. Diverses célébrités, telles que Jackie Chan et Natalie Portman, portent cette montre coûteuse à leur poignet. En outre, la marque collabore avec divers athlètes pour rester fidèle à sa vision. Par exemple, le joueur de tennis professionnel espagnol Rafael Nadal reste à ce jour l'un de ses collaborateurs les plus populaires. Mais qu'est-ce qui rend exactement la marque si populaire ? Et qu'est-ce qui la rend si chère ?  Mais juste avant, laissez nous vous présentez notre gamme de boite à montre qui fait le bonheur des possesseurs de montres et de notre communauté. Cliquez simplement sur l'image ci-dessous pour les découvrir !

 

L'histoire de l'homme derrière la marque


L'histoire de la marque remonte aux années 1970, malgré sa fondation dans les années 2000. Richard Mille n'est pas un nom comme les autres dans l'industrie. Il s'agit en fait d'un designer reconnu dont le parcours a commencé à Besançon, en France. En 1974, il commence à travailler dans une entreprise horlogère locale, Finhor, rachetée par Matra plus tard en 1981. De là, il a gravi les échelons pour diriger les entreprises horlogères de Mantra telles que Yema et Cupillard Rième. Peu après le rachat de la branche horlogère de Mantra par Seiko, Mille quitte la société pour rejoindre Mauboussin, une entreprise française de joaillerie.

Mille a cependant eu des désaccords sur la stratégie commerciale avec ses pairs chez Mauboussin. Cela le conduit plus tard à quitter son poste de directeur général de la division horlogère du joaillier de la place Vendôme. Mais cela ne fait qu'attiser encore plus sa passion et il décide de lancer sa propre gamme de montres. Mille présente son projet à Dominique Guenat, propriétaire de Montres Valgine et un de ses bons amis. Mille et Guenat partagent l'amour des voitures, de l'aéronautique, ainsi que de la mécanique. Cela a finalement conduit à un partenariat pour créer une nouvelle marque de montres. Et ce, bien sûr, avec le soutien de Lucien Tissot, avocat spécialisé dans l'industrie horlogère.

À partir de la fin des années 1990, Mille et Guenat rédigent et développent leur projet de création d'une marque propre. Pendant quelques années, ils associent l'automobile, l'aéronautique et la voile à une technologie innovante, résistante et précise. Puis, finalement, le 23 octobre 2001, ils ont fondé Horométrie SA au registre du commerce suisse. Ce sera la société mère de ce qui deviendra la marque Richard Mille.


L'établissement de la marque

Pendant tout ce temps, la RM 001 Tourbillon était en préparation. Puis, finalement, à Baselworld 2001, la première montre Richard Mille est lancée. La montre avait un boîtier nervuré en forme de tonneau qui révélait le mécanisme à remontage manuel à l'intérieur. Elle était également dotée d'un calibre tourbillon avec une réserve de marche et un indicateur de couple. En outre, le garde-temps était étanche jusqu'à 50 mètres. Il n'a pas fallu longtemps à la marque pour proposer une nouvelle version améliorée du tourbillon, la RM 002. En 2002, ils ont présenté la montre avec quelques changements significatifs par rapport à son prédécesseur. La montre est désormais dotée d'une platine de mouvement en titane et d'un indicateur de fonction avec des positions de remontage, de point mort et de réglage de l'aiguille.

La même année, la marque impressionne encore l'industrie avec la RM 003, un tourbillon à double fuseau horaire. C'est également cette année-là que Richard Mille devient un participant majeur de la 1ère édition du Mans Classic, une course emblématique de 24 heures. Un an plus tard, en 2003, la marque présente un chronographe flyback, la RM 004. Cela n'a fait qu'entraîner le lancement de quelques autres montres presque chaque année. Puis, en 2005, est apparue la RM 007 Automatic. Il s'agit de la première montre pour dames de Richard Mille, présentée aux côtés de la RM 009 Tourbillon Felipe Massa, limitée à 25 pièces seulement. Cette dernière utilisait l'ALUSIC® comme matériau principal, utilisé dans l'exploration spatiale. C'est également l'une des premières collaborations de la marque avec un magnat du sport tel que le Brésilien Massa, pilote de Formule E et ancien pilote de Formule 1.

Compte tenu du bilan de la marque en matière de sorties disruptives, Richard Mille a rejoint la Fondation de la Haute Horlogerie en 2007. Cela a encore amélioré son classement dans le secteur des montres de luxe et d'ultra-luxe.


Une montre synonyme d'Ultra luxe

Nombreux sont ceux qui pensent que le prix des montres Richard Mille est déterminé par le soutien et la collaboration de célébrités. Cependant, la marque est bien plus que cela, avec sa qualité, son design et sa précision. Ce ne sont là que quelques-uns des nombreux facteurs qui influent sur le prix des montres.

Selon Mille lui-même, il voulait créer la montre de ses rêves, une montre qu'il ne trouverait nulle part ailleurs. Cela l'a conduit à concevoir des montres robustes et uniques en leur genre. "Les seules limites que je reconnais sont celles de la faisabilité technique", a-t-il ajouté dans une interview accordée à Forbes. "Et nous les faisons reculer de jour en jour".

Livraison gratuite partout dans le monde

SERVICE CLIENT DISPONIBLE 24H/24 du lundi au vendredi

PAIEMENT 100% SÉCURISÉ AVEC CRYPTAGE SSL